Entre chiens et loups - Malorie Blackman

entre chiens et loups
___________________________

De Malorie Blackman
Entre chiens et loups - Macadam - 12,50


"Callum m'a regardée. Je ne savais pas, avant cela, à quel point un regard pouvait être physique. Callum m'a caressé les joues, puis sa main a touché mes lèvres et mon nez et mon front. J'ai fermé les yeux et je l'ai senti effleurer mes paupières. Puis ses lèvres ont pris le relais et ont à leur tour exploré mon visage. Nous allions faire durer ce moment. 
Le faire durer une éternité. Callum avait raison : nous étions ici et maintenant. C'était tout ce qui comptait. Je me suis laissée aller, prête à suivre Callum partout où il voudrait m'emmener. Au paradis. Ou en enfer. "

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes.
C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin...

Et s'ils changeaient ce monde ? 



Callum est blanc, Sephy est noire, ils grandissent ensembles et sont très proches, leur amitié évolue elle aussi, jusqu'à se transformer en amour.
Seulement dans ce monde que Malorie Blackman nous présente, les noir ont le pouvoir et les blancs sont méprisés. La haine sépare les Primas (les noirs) et les Nihils (les blancs), mais Callum et Sephy veulent croire en leur avenir, unis.

Par moment, j'étais partagée entre la tristesse et la colère! Vous l'aurez compris, ce roman traite du racisme, et certains passages sont violents, et vous poussent à réfléchir, pendant la lecture, même si ce n'est que de la fiction, on se rends compte que c'est tout à fait réaliste et que les humains sont parfois très durs entre eux.
Je voulais croire en l'avenir de Sephy et Callum, et qu'une paix était possible, mais ce n'est pas si simple, c'est un long combat, éprouvant.

On se sent engager dans cette lutte grâce à l'écriture de l'auteure, Malorie Blackman a une facilité étonnante à décrire le racisme, le terrorisme et les inégalités qui nous plonge dans le récit.

Je trouve Sephy très courageuse, elle va tout faire pour préserver sa relation avec Callum et se défend comme elle le peut. Mais sa naïveté ainsi que son innocence l'empêchent de voir que le monde n'est pas ce qu'elle croit.
Contrairement à Sephy, Callum se rend à l'évidence, il comprend que leur amour est impossible. 
Les actes et les pensées de Callum seront parfois très durs, par moment, il m'a déçu.
Je n'ai pas du tout aimé la mère de Sephy! Si vous avez lu le livre, j'imagine que vous pouvez comprendre, elle est l'exemple parfait de l'intolérance et même du racisme! Je la trouve insupportable.
Cette histoire est vraiment poignante, touchante et pleine d'espoir.

La fin du roman est bouleversante! 

Finalement, l'ordre des couleurs n'a aucune importance, l'inégalité est présente de toute façon...Ce livre est une vraie leçon de tolérance!

J'ai bien aimé, c'est un sujet qui n'est pas si souvent abordé, bien qu'il soit un sujet assez sensible, cette histoire est prenante, on passe par beaucoup d'émotions pendant la lecture, autant agréable que désagréable!

Je ne pense pas lire la suite, j'ai aimé mais c'est pour moi un livre qui pourrait être unique.


2 commentaires :

  1. J'en entend souvent parler, ça a l'air bien ! Ca me rassure que tu me dises que ce livre se suffise à lui mêm car je n'ai pas forcément envie de lire trop de tomes dessus... ;)
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien, on ressent beaucoup de choses en le lisant, mais c'est vrai que pour moi, la suite est pas indispensable, il est pas comme les romans à la fin desquels j'avais hâte de lire les autres tomes.

      Supprimer