La nuit de feu - Eric-Emmanuel Schmitt

La nuit de feu
___________________________

De Eric-Emmanuel Schmitt
La nuit de feu - Albin Michel - 16
À vingt-huit ans, Eric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée dans le grand sud algérien. Au cours de l’expédition, il perd de vue ses compagnons et s’égare dans l’immensité du Hoggar. Sans eau ni vivres durant dans la nuit glaciale du désert, il n’éprouve nulle peur mais sent au contraire se soulever en lui une force brûlante. Poussière d’étoiles dans l’infini, le philosophe rationaliste voit s’ébranler toutes ses certitudes. Un sentiment de paix, de bonheur, d’éternité l’envahit. Ce feu, pourquoi ne pas le nommer Dieu ?
Cette nuit de feu – ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique –, Eric Emmanuel Schmitt la raconte pour la première fois, dévoilant au fil d’un fascinant voyage intérieur son intimité spirituelle et l’expérience miraculeuse qui a transformé sa vie d’homme et d’écrivain. Les chemins qu’il trace ici sont inscrits en chacun de nous.



Pourquoi avoir choisi ce livre? Parce que je pensai y trouver un voyage, au coeur du désert, j'aime beaucoup voyager et j'espère trouver un jour LE livre de voyage parfait.

On sait avant de se lancer dans la lecture que nous retrouverons une part de spiritualité dans ce récit, qui est en fait une réelle expérience de l'auteur Eric-Emmanuel Schmitt.

Je vais commencer par vous parlez de ce que je n'ai pas aimé dans ce livre, afin de pouvoir terminer sur une note agréable.
Ce livre a un caractère spirituel, ce qui ne me dérange pas, il a aussi un caractère religieux, ce qui me plaît moins, n'étant moi-même pas croyante, les histoires en rapport avec la religion m'intéressent peu. Je ne dit pas que je refuse d'en lire ou que je n'aime absolument pas, seulement que ce genre de lecture ne me touche pas particulièrement, et elles n'ont pas forcement l'effet espéré sur moi.
La spiritualité du roman reste néanmoins très agréable, légère.

Ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, c'est la description du paysage, des personnes, la description des chameaux ma fait sourire, découvrir les touaregs... J'ai beaucoup aimé le sentiment que procure la lecture au début, cette impression que nous aussi, on part en expédition dans le Hoggar, et que nous allons vivre cette expérience à part entière.
On comprend dès le début que le voyage ne sera pas ce qu'il aurait du être.
Eric-Emmanuel fait passer beaucoup d'émotions par sa plume, on ressent beaucoup de choses pendant la lecture, ce qui rend cette expéditions encore plus unique.

Ce voyage nous offre un dépaysement total.
J'attendais avec impatience le moment ou notre personnage se perd dans l'immensité du désert, pour voir comment il allait faire, au moment venu, j'était un peu déçue, il faut dire que se perdre une seule nuit, seul, dans le froid du désert c'est pas assez... *ironie*
Plus sérieusement, j'ai étais déçue par ce moment d'égarement, je pensai que ce serait plus dur que ça, et au lieu d'une nuit épuisante, écrasante, et tout ce qui va avec, Eric se ressource complètement, il n'éprouve aucune peur et en revient complètement changé, suite à un découverte pour lui incroyable. 
J'avoue que je n'ai pas toujours compris les propos philosophiques et spirituels de l'auteur.

Ce livre est donc une belle découverte, je n'y accorde néanmoins que 3 étoiles, car c'est pour moi une lecture agréable mais sans plus.
Je vous conseil quand même cette lecture, surtout si vous vous sentez plus concerné que moi au niveau religieux.
Je remercie une nouvelle fois les éditions Albin Michel! :D


2 commentaires :