The revolution of Ivy - Amy Engel

The revolution of ivy
___________________________
De Amy Engel
Lumen - 15€

Condamnée à l'exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d'un monde hostile, dévasté par l'arme atomique. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s'enfonce dans la nature sauvage.


Cette chronique risque de dévoiler l'intrigue du premier tome.

Après le coup de coeur qu'a été le premier tome, j'avais qu'une seule envie, me plonger dans ce tome 2!
On retrouve Ivy de l'autre côté de la barrière, là où on l'a laissé à la fin du tome précédent.
Dès les premières pages, l'action reprend, comme si elle ne s'était jamais arrêtée, elle doit se battre pour sa survie dans un "autre monde" dont elle ne connaît rien, se nourrir, boire, trouver un endroit sûre où dormir, désormais rien n'est simple, elle entame un combat mental et physique.

Elle doit surmonter de nombreuses épreuves, mais surtout, tirer un trait sur son passé, oublier Bishop, sa famille, Westfall.
J'ai beaucoup aimé ce début, on ressent un peu plus l'affaiblissement d'Ivy à chaque page, on a envie de la soutenir, d'être à ses côtés pour l'aider à tenir le coup, l'histoire est tellement prenante que j'avais l'impression de ressentir la douleur d'Ivy, de partager sa souffrance, ses peurs.
Il y a énormément de suspens, Amy Engel ne laisse pas son lecteur souffler.

L'atmosphère est bien différente du premier tome, on met en place un nouveau décor, une nouvelle Ivy, puisqu'elle va changer, on va alors découvrir la vraie Ivy, celle qui pense par elle-même, qui fait des choix pour sa survie. Cette atmosphère sombre et pesante nous fait découvrir une face cachée de l'univers inventé par l'auteure.

Ivy va faire de nouvelles rencontre, certaines plus bénéfiques que d'autres, et j'ai beaucoup apprécié Caleb et Ashley, deux personnages avec deux personnalités bien différentes et prononcées, je m'y suis vraiment attachée, le lien qu'ils créent avec Ivy va réellement changer le cours de l'histoire.
Ils vont jouer un grand rôle dans la survie d'Ivy, dans sa "nouvelle vie".
Je ne peux pas trop en parler sans dévoiler trop de choses, mais j'ai également beaucoup aimé comment l'auteure a imaginé la vie à l'extérieur.
Il y a même certains moments ou la vie était enfin paisible, alors je n'avais pas envie que de nouveaux événements viennent perturber ce cocon, mais évidemment, rien ne se passe jamais comme le lecteur souhaiterait, ce serait trop facile ;) .

L'un des gros point fort de ce livre, tout comme dans le premier tome, c'est la plume d'Amy Engel, elle m'a fait ressentir de nombreuses émotions, certains passages vous font ressentir de la peur, ce genre de moment ou on retient sa respiration en espérant que les choses s'arrangent, ou encore d'autres, ou on éprouve un immense soulagement, de la joie.
C'est un vrai plaisir de lire ce deuxième tome tant la lecture est fluide et agréable, et il se lit extrêmement vite!

Pendant toute la première partie du livre, je n'avais qu'une seule envie; savoir ce que devenait Bishop, je ne voulais pas croire qu'il avait acceptait ce qu'il se passait, sans protester!
J'avais aussi de nombreuses questions; Que devient Westfall? La famille de Ivy? Comment tout cela va-t-il finir? Que pense Bishop?

J'ai trouvé que la "Révolution" n'étais pas flagrante, il y a beaucoup d'action tout au long du roman mais qui ne concerne pas directement la révolution et Westfall, il m'a donc semblé qu'elle passait au second plan, que c'était peut être un peu bâclé, on retrouve d'ailleurs aussi le côté prévisible de l'histoire, mais rien qui a réellement perturbé ma lecture.

J'avais un peu peur de la fin, après tant de changement, je voulais une fin à la hauteur, et honnêtement, je suis entièrement satisfaite!

Ce second tome est riche en rebondissement, entre révélations, mensonges, découvertes, retrouvailles... Si vous avez aimé le premier, vous aimerez The revolution of Ivy. 

4 commentaires :